Posture de l'accompagnant

 

 

 

 

OBJECTIF PEDAGOGIQUE : acquisition et perfectionnement des connaissances en techniques de posture dans l’accompagnement en séance.

 

Public : étudiants en kinésiologie

 

Prérequis : 100h minimum de formations environ. Avoir suivi le cursus de Santé par le Toucher (TFH 1 à 4 et métaphores) ou TIOC (1 à 4) ou Stress Relesae (1 à 4) à minima

 

Durée : 4 jours (28h)

 

 

PROGRAMME :

 

Dans la relation d’accompagnement, la recherche de la « bonne distance » ou juste distance est sans doute à trouver dans une certaine posture professionnelle plutôt que dans une distance professionnelle. La notion de posture professionnelle définit une attitude, une manière d’être dans l’échange : Accueillir l’autre avec son histoire est avant tout le reconnaître dans son unicité, accepter d’être déboussolé dans la rencontre avec lui pour mieux l’accompagner vers ses solutions. 

Il est donc difficile d’être capable d’avoir constamment la posture la plus adaptée. La notion de juste distance intervient dans cette problématique. Elle reste subjective car chacun peut développer une proximité différente avec la personne qu’elle a en face d’elle en rapport avec sa propre personnalité et sa manière d’être. Quelle est finalement la juste proximité à avoir et quelles en sont les limites ? 

 

 

Journée avec Gérard Ostermann 

Le positionnement permet de se situer spatialement vis-à-vis des autres. C’est selon Maela Paul «un processus de construction qui permet de se positionner mais aussi d’être positionné dans un environnement défini» (Paul, 2004). Le terme de posture vient compléter celui du positionnement et désigne «une manière d’être en relation à autrui dans un espace et à un moment donné. C’est une attitude de corps et d’esprit. Cela permet de dire qu’il n’existe donc pas une posture précise mais qu’il y a un changement d’attitude physique et/ou psychique. 

Carl Rogers définit la relation d’aide comme une relation dans laquelle “l’un au moins des deux protagonistes cherche à favoriser chez l’autre la croissance, le développement, la maturité, un meilleur fonctionnement et une plus grande capacité d’affronter la vie.”

 

La relation d’aide s’inscrit dans un cadre organisationnel, contextuel et temporel et n’est donc pas une discussion, une interrogation ni une confession.

 

Cela demande écoute et observation, elle permet le langage paradoxal et ouvre l’écoute de l’Explicite et l’Implicite. Le travail de tout accompagnant est un investissement personnel et évolutif selon son expérience. Il se base sur un plan émotif pour la pratique de séance envers la personne accompagnée. La relation est un équilibre fragile, qui dépend des deux acteurs et de leurs émotivités. La juste distance est variable selon chacun, elle n’a pas de définition propre. C’est la relation à l’autre qui fait la grandeur et la difficulté de la profession d’accompagnant. Pour pouvoir accompagner au mieux une personne, les valeurs du professionnel dans sa prise en charge doivent être indispensables. 

 

Alors quelle est la « meilleure » ou « juste » posture ?

 - Disponibilité 

 - Respect : 

    1. Reconnaître la personne en tant que personne

    2. (Re)donner son identité

    3. Reconnaître son égalité sur le plan humain avec l’accompagnant –         l’écoute – l’empathie – le maintien de sa dignité.

 - L’humilité – l’absence de jugement

 

Quelles attitudes pour le professionnel ?

  • Empathie ou compréhension empathique : percevoir le cadre de référence interne de l’autre avec justesse et avec les significations et les composants émotionnels qui s’y réfèrent, comme si on était l’autre personne mais sans jamais perdre la condition du comme si (Rogers 1980)
  • Non jugement : Accueil Inconditionnel de cet autre
  • Guider l’autre tout en le laissant avancer selon ses choix. 
  • Égalité
  • Bienveillance

 

 

Journée avec Carole Faille - Au-delà de la technique

Au-delà de la spécificité du kinésiologue et de son panel d’outils, toute une dynamique de vie est à intégrer afin de réaliser le pont entre une précédente carrière et une nouvelle approche, liée à l'être et à un accompagnement global s’inscrivant dans un espace plus large.

- Où se situe la responsabilité du kinésiologue ?

- Qu'est-ce qu'un « client » ?

- Objectifs conscient & inconscient d'une séance

- Appréhension d'une séance : éléments-outils visibles & invisibles... 

- Outils de « préparation » & d'accompagnement

- Principe de déstabilisation

- Hygiène de vie

- Interpellation des multiples possibles et recentrage

  • Les enjeux
  • Le retournement

 

Journée avec Pakoune - Travail sur la voix

Découvrir ou redécouvrir l’instrument parfait qu’est notre voix et comment l’utiliser au mieux dans nos besoins quotidiens et professionnels.

Mieux connaître ces sons qui forment notre langage et accepter sa voix dans toutes ses possibilités d’expressions, nous aide véritablement à exprimer ce qui est important malgré certaines difficultés rencontrées, comme parfois la voix qui tremble  (trac) , un débit un peu trop rapide (Essoufflement) ou une voix mal placée….

Pakoune propose de poser un éclairage salvateur sur ces précieux mécanismes et de livrer quelques « secrets » qui permettent ainsi de mieux communiquer et de rendre plus aisée la « gestion » des émotions qui impactent notre voix et les situations rencontrées en milieu professionnel.

  • Comment la voix se créer ?
  • Conscience de ce que l’on transmet à travers sa voix. 
  • Comment mieux entendre ? ou même mieux écouter ?
  • Comment poser plus aisément sa respiration avec la voix…
  • Entendre sa voix, ses voix différentes selon nécessité de circonstances.
  • Développer sa conscience vocale (la qualité de notre intention vocale)  pour ressentir une meilleure confiance en soi.
  • Exercices et outils pour développer son écoute dans la spatialisation (oreille interne et externe)
  • Comment accueillir en notre appareil phonatoire une bonne prononciation…..

 

 

Journée avec Laurence Bastide - Pratiques et réflexions

  • Travail sur soi - Supervision - Personnes référentes
  • Préparation du kinésiologue
  • Objectif ou thème de séance ?
  • Qui interroge-t-on avec le Test Musculaire ? Et qu’est-ce que l’on interroge ?
  • Autorisations
  • Clôturer la séance
  • Qualités idéales d’un kinésiologue ?

 

Cette formation accès sur la pratique fait partie du tronc commun. Le nombre de participants est limité à 12 personnes maximum. 

L’objectif de ces 2 jours est de vous préparer à mener des séances en vue de votre professionnalisation. Que les séances soient mixtes (utilisation de différentes techniques) ou/et avec un protocole, nous vous montrerons qu’il est possible de sortir des protocoles appris pour être au plus près du besoin de la personne. Vous assisterez à 2 séances données par des professionnels expérimentés et nous échangerons après.

Vous serez qu’il y a une différence entre la théorie et la réalité « du terrain ».

Vous pourrez donner des séances avec des personnes extérieures à la formation. Pour cela, vous proposez à une personne de travailler avec vous. Le rendez-vous est donné à 14h chaque jour. 

En fonction du  nombre de participants, vous serez supervisé par 1 ou 2 professionnels.

 

Objectifs de la formation :

  • Se préparer sereinement à la certification (être observé par exemple). Les attentes pédagogiques du jury seront abordées.
  • Faire un point sur vos acquis, compétences, atouts sur lesquels vous pouvez vous appuyer
  • Identifier vos axes de progression. 
  • Gagner en confiance et professionnalisme 
  • Partage de professionnels : conseils, astuces pratiques à utiliser en séance.
  • Analyser et améliorer vos pratiques en travaillant votre posture d’accompagnant. 
  • S’autoriser à voir au delà de la technique en s’adaptant totalement au niveau de conscience de la personne. 
  • Développer votre écoute dans les 3 dimensions : tête, coeur et corps. Etre à la fois à l’intérieur de vous et à l’extérieur. 
  • Vous permettre d’être pleinement vous-même dans la séance en prenant comme point d’appui les techniques apprises.

 

Moyens pédagogiques :

– Séances données par des professionnels devant tout le monde et ensuite réflexions et analyses collectives

– Pratiques supervisées : un testeur, un testé et un observateur (dans la mesure du possible)

–  Séances filmées avec accord de tous les participants.

 

Matériels pédagogiques : les étudiants apportent tous leurs outils (manuels, cartes, feuilles de protocole…)utilisés lors de leur pratiques.

 

 

Enseignants : Gérard Ostermann, Pakoune, Carole Faille et Laurence Bastide.

Nous contacter

CFK Bordeaux

Centre de Formation en Kinésiologie à Bordeaux

 

06 45 66 05 95

contact@cfk-bordeaux.fr

 

Déclaration d'activité sous le N° 75331074333 auprès du Préfet de la Nouvelle Aquitaine.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CFK Bordeaux - Centre de formation en kinésiologie Mentions légales